Dans la conférence Traumatismes en héritage, Isabelle Mansuy, biologiste, présente les dernières découvertes scientifiques sur les facteurs épigénétiques dans la transmission des traumatismes aux générations suivantes. Même si nous ne découvrons rien, il me semble très instructif de comprendre comme la biologie du corps mémorise, stocke, transmet.

Plus généralement, je trouve que le sujet de la transmission aux générations des traumatismes liés aux violences sexuelles est un sujet très riche et encore relativement peu développé. La seule émission que j’ai trouvée sur ce sujet est celle-ci : Traumatismes : sont ils hereditaires ? Je l’ai trouvée très instructive.

Cela peut constituer, je pense, un thème d’étude, de rencontres, de collecte de témoignages pour Le déni, ça suffit !

Rachel, le 5 novembre 2019




Traumatismes en héritage

Par Isabelle Mansuy, neurogénéticienne à l'université de Zürich et à l'école polytechnique fédérale de Zürich.

Les traumatismes vécus par les parents ou les grands-parents laissent une trace à la descendance. C'est ce que suggèrent des travaux récents.  
Cette conférence fait partie du cycle "Traces de vies" donné à la Cité des sciences et de l'industrie en novembre et décembre 2014.





Traumatismes : sont ils hereditaires ?

un documentaire diffusé sur Arte

De récentes recherches montrent qu'il existerait une transmission intergénérationnelle des traumatismes. Le document revient sur l'histoire d'individus qui ont été victimes de drames vécus par leurs ascendants, au cours de conflits tels que la Première Guerre mondiale.