18
janvier
 
2020

De la place à la parole

Comment identifier et dépasser une assignation liée à l’âge ?

Pour l’occasion de cette nouvelle soirée avec Le Déni, ça suffit ! nous nous interrogerons à partir d’une idée : celle de la “place” de l’enfant.

Place d’enfant, enfant sans place
Tout d'abord, qu'est-ce qu'une place ? Quelle est l'exprérience d'avoir "sa" place ?
L'enfant doit-il mériter une place ou a-t-il la sécurité qu'elle lui soit garantie sans conditions ?
La menace plane d'être rappelé à l'ordre : "Reste à ta place!", "Ne parle pas pour ne rien dire."
Et alors, le territoire désigné se transforme en prison.
La promesse d'un statut parmi les autres se transformerait-elle en un mirage d'idendité ?
D'une place, un placard.
Existe-t-il une place qui soit un socle pour le concerné et non un outil de contrôle pour ceux qui l'entourent ?
D'ailleurs, devons-nous défendre une "place" spécifique à l'enfant ?

De la place à la parole
Lorsque l'enfant a une place, la parole lui permet d'en changer.
C'est lui ou elle qui décide. La parole c'est sa puissance d'expression, son autorité sur ce qu'il dit, son originalité.



︎



Introduction à 4 voix
    Stephan Toth : Comment passer des principes à la vie ?
    Anne Rehbinder : Qu’est-ce que témoigner ?
    Léna Latamie : Quels modèles pour les tout-petits ?
    Aliette de Panafieu : Quels sont les poisons de la séduction ?
Projection
    d’extraits du film canadien « Mon corps, c’est mon corps »
Témoignages et débats 

︎

À l’'Institut Français de Formation Psychocorporelle (IFFP)
77 rue des Archives 75004 Paris

︎

Merci de vous inscrire. 
Merci d’apporter de quoi partager un apéro dînatoire.

︎

Soirée du samedi 18 janvier 2020
19h à 20h : Assemblée Générale
20h à 22h : Soirée



Mark
rencontres et soirées à venir



rencontres et soirées passées